AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lien / Vers 1850, La montre de la reine Victoria se remonte sans clé

Aller en bas 
AuteurMessage
cathy(06napo)
Admin
avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 65
Localisation : Alpes Maritimes

MessageSujet: Lien / Vers 1850, La montre de la reine Victoria se remonte sans clé   Ven 14 Jan - 20:50

Very Happy

No



«Invention Brévetée de Patek Philippe & Co à Genève»
Patek, Philippe & Cie, Genève, N° 4’536
Montre-pendentif de type «découverte» à remontage au pendant avec sa broche assortie - 1850 (Inv. P-24)
Cette montre fut offerte à la reine Victoria (1819-1901), au cours de la «Great Exhibition» de Londres au Hyde-Park (Crystal Palace), le 18 août 1851. (PP mag. N° 09)



Lorsque Antoine Norbert de Patek fait la rencontre de l’horloger français Adrien Philippe, lors de l’Exposition des produits de l’Industrie française de Paris de 1844, ce dernier était venu présenter sa toute dernière invention, le premier système de remontage intégré industriellement viable. C’était un pas de Titan pour le monde de l’horlogerie moderne puisque, jusqu’à ce jour, toutes les montres devaient être remontées et mises à l’heure à l’aide d’une clé séparée; ce qui pouvait conduire à des pertes ou des erreurs de maniement.

Ayant manifestement laissé les horlogers parisiens de marbre, cette ingénieuse découverte n’échappa pas à Antoine Patek. Si bien que les deux hommes ne tarderont pas à s’associer, fondant ensemble la Maison Patek Philippe. La commercialisation de ce système unique ainsi que l’alliance entre génie artistique et talent d’innovation conduiront la manufacture à une renommée mondiale.

En 1851, lors de la Grande Exposition du Crystal Palace, la Reine Victoria faisait ainsi l’acquisition de l’une des premières montres sans clé de Patek Philippe, nommant du même coup les deux associés horlogers officiels de la Cour d’Angleterre, leur ouvrant ainsi les portes de tous les palais d’Europe.



Aux armes de la comtesse Calerghi
Patek & Cie, Genève, N° 2’476
Montre de poche de type découverte à remontage au pendant avec répétition à quarts - Email par Gaspard Lamunière (1810-1865), Genève - 1848 - (Inv. P-741)
Vendue le 28 septembre 1848 à la comtesse autrichienne Calerdgi.



«La Madonna della Sedia» d’après Raphaël (1483-1520)
Les Armoiries d’alliance de la Pologne et de la Lituanie
Patek, Philippe & Cie, Genève, N° 4’840
Montre-pendentif savonnette à remontage au pendant
Email par Gaspard Lamunière (1810-1865), Genève - 1850 (Inv. P-30)
Cette montre a appartenu à la comtesse polonaise Fyskiewicz.

Tribune des Arts, numéro spécial, novembre 2001




:shock:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://boutonancien.forumactif.com/forum
 
Lien / Vers 1850, La montre de la reine Victoria se remonte sans clé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mort de la reine Victoria (1901)
» Des images de deviant-Art sans le lien de retour
» [SOFT] CHROME TO PHONE : envoi de pages depuis Chrome ou Firefox vers un téléphone en Rom 2.2 [Gratuit]
» [SOFT][XAP] Supreme Shortcuts : tuiles raccourci vers nos applications systèmes
» [résolu]Maj ICS 4.0.3 vers 4.0.4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CLEFS DE MONTRES & MONTRES  :: == M E M B R E S == :: Liens-
Sauter vers: